3ème édition Journées nationales techniques de l'Agriculture de Conservation des Sols - 30 et 31 mai 2016

 

L’APAD organisait les 30 et 31 mai 2016 les journées nationales techniques de l’Agriculture de Conservation des Sols dans un format revu, associant ateliers de terrain, conférences, exercices participatifs et échanges.

Cette action s’inscrit dans les orientations de l’APAD, dans l’objectif de faire évoluer les systèmes en Agriculture de Conservation des Sols, pour en améliorer les résultats techniques et économiques. 

Résumé des journées techniques 2016 en quelques chiffres et mots clés :

Points clés 1

 

Retour sur cette 3ème édition : 

Pour la première fois dans les journées techniques ACS APAD – des ateliers terrain le 30 mai après-midi

Les participants de la journée nationale technique 2015 de l’APAD avaient mis l’accent dans leurs évaluations sur leurs attentes techniques. Afin d’y répondre, l’APAD a organisé le 30 mai après-midi des ateliers terrain sur l’exploitation d’Anthony et Aurélie Quillet, à Montlouis-sur-Loire (36).

5 thématiques ont été abordées, au travers de ces ateliers qui ont été suivis tour à tour par les 100 participants, répartis en petits groupes :

Atelier a copa/ Témoignage de Jean-Claude Quillet, père d’Anthony Quillet, sur l’exploitation, son parcours et son expérience en Agriculture de Conservation des Sols

 

 

Atelier b copb/ Atelier « Sol » : analyse de mini-profils de sol selon la méthode du test bêche avec Gerhard Hasinger - bio-conseil sarl

 

 

 

Atelier c copc/ Atelier « Eau » : analyse de l’infiltration de l’eau dans des parcelles conduites en ACS et dans d’autres systèmes agricoles par Frédéric Velut et Marc Lefèbvre, APAD 62 et Sarah Singla, association Clé de Sol

 

 

Atelier d copd/ Atelier « Cultures de printemps- maïs » : état des cultures, des couverts, enseignements – avec Anthony Quillet et Thierry Gain, chargé de mission APAD Centre Atlantique/FRGEDA Pays de Loire

 

 

Atelier e cope/ Atelier « Cultures d’hiver - blé » : état des cultures, des couverts, enseignements – avec Alfred Gässler, consultant en semis direct sous couvert végétal et Bernard Darosey, APAD Centre Est

 

 

Les participants ont pu découvrir, tout au long des ateliers, l’exploitation d’Anthony et Aurélie Quillet et leur expérience, associée à celle de Jean-Claude Quillet, de plus de 20 ans en ACS. La bonne humeur des participants a dépassé la pluie qui est tombée au cours de l’après-midi. 

1 copLa journée s’est poursuivie sur une note conviviale autour d’un repas au domaine de Chalès, à Nouan-le-Fuzelier (41), à la fin duquel les participants ont pu identifier et partager, en petits groupes, ce qu’ils ont retenu des ateliers et les questions qui en sont issues. 

 2 cop

  

Dans le cadre de l’année internationale des légumineuses, la journée du 31 mai a démarré sur le rôle des différents types de légumineuses, les variétés et pratiques à privilégier pour optimiser leurs bénéfices. 

3 copCette séquence, était proposée aux participants inscrits pour l’intégralité des 2 journées techniques. Gérald Huber, chef Marché Semences Grandes cultures et Plantes utiles chez Jouffray Drillaud a mis l’accent sur l’importance de privilégier autant que possible les associations de couverts à base de légumineuses. 

 

 

4 copDaniel Wipf, enseignant chercheur à l’université de Bourgogne - INRA Dijon, est intervenu ensuite, sur le sujet des mycorhizes avec l’approche de «Comment mieux faire fonctionner le sol?» : rôle des champignons, des mycorhizes et des bactéries du sol et le lien avec les pratiques agricoles, alors que l’ensemble des participants à cette seconde journée de l’évènement APAD avaient rejoint l’assemblée. 

Le sol est vivant et par sa biodiversité, il promeut la production végétale. 

Les mycorhizes, par leurs actions, accentuent ce cercle vertueux et contribue notamment à : la stabilisation des sols, la biofertilisation, la bioprotection et agissent même sur la qualité et la quantité des productions.

L’Agriculture de Conservation des Sols par ses 3 piliers, est un système agricole qui peut tirer bénéfice des mycorhizes, en testant et en recherchant les variétés de semences de cultures et couverts, les plus adaptées.  

 

Progresser individuellement dans son métier pour mettre en œuvre et accompagner le développement de l’Agriculture de Conservation des Sols 

En début d’après-midi, les 130 participants ont partagé en sous-groupes, répartis selon des thématiques choisies par les participants lors de leur inscription : 

5 cop 80 agriculteurs au sein de 5 ateliers de speed consulting, selon leur type d’exploitation (exploitations élevages bovins, exploitations céréalières - avec maïs, exploitations céréalières - sans maïs, exploitations céréalières avec cultures industrielles). Animés par des membres de l’équipe de Trame et l’APAD, cette méthode dynamique permet de confronter ses questions, ses expériences et ses idées entre agriculteurs. Les temps de questions/réponses qui sont organisés s’apparentent à un laboratoire d’idées et catalyseur de solutions, comme l’a exprimé un participant : « cette animation nous permet de trouver des réponses qui ne nous seraient pas apparues seul », au cours du temps de restitution qui a suivi en plénière.

6 cop 50 techniciens, conseillers, animateurs et agriculteurs, étaient réunis au sein du forum sur la transition vers l’Agriculture de Conservation des Sols, avec l’intervention d’Alfred Gässler pour identifier les étapes clés et points de vigilance d’un changement de système.

 

 

 

Focus sur les campagnols, frein technique de l’ACS

7 copLa prolifération des campagnols et les dégâts qu’ils engendrent représentent un frein à la mise en œuvre de l’ACS pour certains agriculteurs. Jennifer Geoffroy (APAD) et Geoffroy Couval (Fredon Franche-Comté) ont dressé le profil des principaux responsables des problèmes rencontrés au sein des exploitations : le campagnol des champs, le campagnol terrestre et la taupe, du point de vue de leur biologie et des moyens de lutte existants, adaptés à l’Agriculture de Conservation des Sols. 

 

 

Un évènement national dédié à l’Agriculture de Conservation des Sols, dynamisant et riche d’enseignements 

8 copLes journées nationales techniques de l’ACS sont un véritable concentré d’échanges, de réflexion, de prises de contacts et de convivialité dont l’ensemble des participants, venus de toute la France : agriculteurs, techniciens, animateurs et experts, en sont à la fois les acteurs et les bénéficiaires. C’est une occasion unique pour progresser individuellement, avec l’appui des participants, dans ses connaissances et sa pratique de l’Agriculture de Conservation des Sols. 

  

L’Agriculture de Conservation des Sols se construit pas à pas, par l’expérience des acteurs qui s’y investissent. 

Rendez-vous donc lors d’une prochaine édition des journées nationales techniques de l’ACS organisées par l’APAD, pour partager nos avancées. 


Revue de presse journées techniques 

 

logo

 

Remerciement JT2016