19/06/2018 – Tour de plaine

Des essais originaux riches d'enseignements comme le mélange maïs, lab lab, sorgho, fèverole, vesce, cowpea semés en réparti.

Tour de plaine cultures de printemps pour voir la mise en pratique de nos formations hivernales. Tournesol, maïs, maïs associé.

Visites d'essais de chaque agriculteur et échanges des réussites et échecs pour avancer ensemble.

La force d'un groupe de terrain !!!


23/05/2018 - Tour de plaine

Petit extrait en images des tours de plaine Maïs de L'APAD PERCHE

 


15/05/2018 - AG APAD Perche

La salle est studieuse pour écouter Senda ZARROUK nous présenter ses connaissances sur la Matière Organique.

Et si on envisageait la production agricole dans le cycle du carbone avec le Sol comme passage obligé, source énergétique de la vie !



09/05/2018 – Tour de plaine

Tour de plaine sur une exploitation en deuxième année en ACS. Belle mise en pratique de nos formations.

 


10/01/2018 – Tour de plaine avec l’APAD Sud Bassin Parisien

En déplacement dans l’APAD Sud Bassin Parisien pour un échange de compétences sur l’ACS chez Anthony.

 


22/12/2017 – Tour de plaine

Les agriculteurs de l’APAD Perche décortique un sol en première année d’ACS.

 


30/11/2017 – Intervention Thierry Têtu

Salle comble conférence Thierry Têtu

 

29/11/2017 - Travail d'analyse et de perfectionnement technique à la réussite du colza en SD

Face aux constats récurrents d'échecs d'implantation de colza en SD, certains membres de l'APAD Perche ont organisé en 2016 un travail annuel d'analyse et de perfectionnement technique pour lever les freins à la réussite du colza en SD. Ils se sont entourés de Gilles SAUZET, expert Terres Innovia sur le colza associé venu replacer les composantes de rendements du groupe au regard de son réseau de suivi et partager ses connaissances sur le développement du colza.
le 29 Septembre dernier, lors de la dernière des 6 journées organisées, les agriculteurs ressortent plus sereins du projet, à l'image de Jean-luc DREUX pour qui le colza en SD lui procure une vraie opportunité pour son système ACS. Dans ces conditions de sols limoneux hydromorphes, c'est l'association de cette culture à la févérole et au trèfle blanc couplée à l'arrêt du Pois d'hiver dans sa rotation qui lui fourniront le plus de bénéfices pour la régénération de ses sols.

La formule, formation le matin et mesure des composantes de rendements l'après-midi, lors d'un tour de parcelles répété 6 fois, a été bien appréciée. Le groupe réitérera leurs rencontres sur cette thématique à des dates clés afin de poursuivre les échanges et de se nourrir d'autres visuels de d



21/09/2017 : intervention à la CLE SAGE Sarthe Amont

Un noyau de 3 agriculteurs du Nord Sarthe a entamé des échanges avec les acteurs de l'eau pour construire une agriculture cohérente sur le territoire. Ils sont soutenus dans leurs actions de perfectionnement et de diffusion de leurs systèmes ACS par la CLE (Commission Locale de l'Eau) du secteur qui, a l'occasion de leur séance plénière de travail, les a sollicité pour présenter leur travail devant une 40aine d'élus réunis. Ce sont les pieds dans une double culture de Sarrasin puis un colza associé implantés en direct, que l'assemblée s'est réunie pour envisager les solutions aux phénomènes d'érosion des sols modélisés ce jour-là avec le simulateur de pluie. Toujours accueillis avec bienveillance, les agriculteurs ont présentés en toute autonomie leurs pratiques. Le sujet du glyphosate a été abordé sans tabou en présentant les pistes de travail aux alternatives que se sont données ces prochaines années les 3 acolytes en intégrant le projet local 30000 fermes de l'APAD Perche. 

Les élus ont apprécié l'esprit positif et constructif dont font preuve les ACistes du secteur. A l'issue de la rencontre, le président de la CLE, Mr Pascal Delpierre, a félicité le groupe réuni et a précisé qu'il ne regrette pas d'avoir fait le pari de soutenir ce type d'initiative.



15/09/2017 - journée patrimoine sol Pierre-Emmanuel VOYER, jeune agriculteur, se lance avec plaisir dans une nouvelle aventure : la préservation de son sol.

20 personnes de tous horizons se sont réunies ce Vendredi 15 Septembre, à l’occasion des Journées du Patrimoine Sol ; évènement organisé par l’APAD (Association pour la Promotion d’une Agriculture Durable). Car il n’y a pas que les monuments anciens à l’honneur ce Week-end : les sols eux-aussi sont de véritables galeries d’art… de vers de terre. « Mes sols sont vivants et pour les entretenir je dois adapter mes pratiques » assure Pierre-Emmanuel à Mme Le Maire présente elle-aussi. Parmi ces pratiques, le Colza Associé. Pierre-Emmanuel emmène ses visiteurs à la rencontre du trio qu’il a composé : Colza-Sarrasin-Trèfle. Le Colza est prévu pour être récolté. Le Sarrasin concurrence la levée d’adventices et désoriente les insectes ravageurs. Le Trèfle fournira de l’azote naturel et gratuit et prendra le relai de la couverture l’année prochaine après la moisson du Colza. Pour l’instant, ce trio fonctionne bien. En semant tôt, les limaces ont été leurrées et le Sarrasin à l’air de bien distraire les altises, petits insectes noirs ravageurs du colza. Une économie d’anti-limaces et d’insecticide bienvenue.


16/09/2017 - Un Sol Vivant est le point de départ de produits de qualité pour Adrien LEPROUX à Ecorpain (72).

Bien avant son installation, Adrien observait attentivement les parcelles de son père. Le but : entretenir la biodiversité pour qu’elle lui rende le maximum de services : Les vers de terre structurent le sol, les carabes, petits scarabées noirs, mangent les limaces, les rapaces mangent les campagnols, etc. Tout ce cortège lui permettra à terme de remplacer les interventions parcellaires comme le travail du sol, la protection des plantes ou encore leur nutrition. L’optimisation de son système, Adrien le mesure directement sur la production de viande de Limousines en vente directe. La technique du pâturage tournant dynamique, consistant à faire tourner rapidement les animaux sur de petites surfaces, lui offre plus de nourriture sur l’année et de meilleure qualité. Autant d’astuces que le public varié a pu découvrir en mettant les pieds dans le jardin en permaculture d’Adrien, considéré comme la démonstration d’un système abouti. Aucun produit n’est appliqué et aucun coup de bêche donné. « J’ai commencé par recouvrir mon sol il y a trois ans avec des quantités importantes de paille pour assurer le gîte et le couvert à mes petites bêtes. Aujourd’hui, mon sol est meuble et mes plantations ont moins besoin d’être arrosées ». Des performances saluées par les élus venus assister à la démonstration parmi lesquels : Mr Le Mèner, président du Conseil Départemental de la Sarthe, Olivier Biencourt, Conseiller Régional Pays de la Loire, Marietta Karamanli, députée de la 2è circonscription de la Sarthe, Stéphane Lefoll, député de la 4ème circonscription de la Sarthe et Mme Monique Fourmond, adjointe au Maire dans la commune d’Ecorpain.


17/09/2017 - Jean-Luc DREUX rénove ses sols en optimisant la production de biomasse restituée au sol à Bouffry (41).

Chez lui, le parc matériel est réduit à son maximum. Juste ce qu’il faut pour semer cultures et couverts, récolter et écraser le végétal qui retourne au sol. Il affirme que produire à la fois pour la consommation et pour le sol : c’est possible ! Pour réduire la concurrence entre objectifs, il faut connaître les caractéristiques des plantes et les utiliser judicieusement dans le système de manière à en avoir toute l’année. Des désherbants, il en utilise encore pour gérer toute cette biomasse mais très généralement à demi-dose et dans des conditions d’application optimales pour le bon fonctionnement du produit. Il a aussi remarqué que depuis qu’il ne travaille plus son sol, les phénomènes d’érosion se sont stoppés laissant présager un moindre impact sur l’environnement de son système. Jean-luc ne cache pas que le système économique actuel n’encourage pas le produire et protéger ensemble même si techniquement sur le terrain, les agriculteurs ont trouvé des solutions pour le mettre en œuvre.